Skip to content

Promouvoir la paix par les jeux traditionnels

Par le jeu TIZADJE, les jeunes expriment certaines valeurs traditionnelles telles que le partage et l’équité.

Promouvoir la paix par les jeux traditionnels

Une initiative de Tin Hinan au 3è Festival Vivre Ensemble

En marge de la 3è édition du Festival Vivre Ensemble qui s’est tenue à Tombouctou du 8 au 12 février 2019, Tin Hinan, a organisé des jeux traditionnels à l’intention des enfants nomades pour leur inculquer la culture de la non-violence et le vivre ensemble.

Ces jeux traditionnels, initiés en partenariat avec le groupement des femmes de Tiboraghen et l’équipe locale de Tin Hinan Tombouctou se sont déroulés le 11 février 2019 au café jeunesse de Tombouctou sous le thème : « Écriture à Tombouctou à travers les âges, rôle des écrivains dans la promotion de la cohésion sociale et la Paix ».

Les jeux qui ont été organisés selon la tradition sous une tente touarègue (Issorares), ont aussi bien intéressés les enfants que les festivaliers au nombre desquels le directeur du Festival Salah Maïga. Ainsi, les enfants de tous milieux ont participé tour à tour aux jeux d’Echi et tizadj, des jeux pratiqués  depuis la nuit des temps par les communautés nomades et qui font la promotion du vivre ensemble tout en facilitant l’interaction entre membres.

Pour la coordinatrice de l’association Tin Hinan Burkina Saoudata Walet Aboubacrine, « la pratique et le développement des jeux traditionnels sont innovants pour l’éducation des enfants, des jeunes et adultes, et aussi contribuent à la culture de la non-violence, à la consolidation de la cohésion sociale, à la paix et au vivre ensemble ».

Au regard donc de l’ambiance qui a prévalu tout le long des séances de jeux, et eu égard à la communion et la fraternité suscitées, l’occasion sera encore donnée de jouer lors de la 4è édition du Festival en 2029,  à en croire les mots de satisfaction de Mme Aboubacrine.

L’atmosphère décontractée suscité par le jeu ECHI dans la diversité traduit à merveille la communion des esprits, loin des angoisses du vécu quotidien

Damien Raphaël NIKIÈMA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *